La recherche française mise sous tutelle

L'Agence nationale de la recherche veut favoriser les partenariats public-privé. Un fonctionnement plutôt adapté aux TIC, mais qui suscite la méfiance des chercheurs, les grandes institutions perdant de leur autonomie.

Votre opinion

Postez un commentaire