La sécurité fait d'abord l'affaire des éditeurs