La simulation numérique se démocratise petit à petit

La puissance croissante des processeurs et l'open source rendent le calcul accessible

Votre opinion

Postez un commentaire