L'Agence de la biomédecine s'ouvre aux régions

Les partenaires santé de l'établissement public exploitent depuis six mois deux de ses infocentres. Qui leur permettent de manipuler des données enfin cohérentes et de mieux contextualiser leur activité.