L'Américain SCO, KO ou presque

En s'attaquant, en 2003, à IBM et à Linux pour de pseudo-droits de propriété intellectuelle, SCO s'est fourvoyé dans une stratégie hasardeuse. La société est désormais en cessation de paiement.

Votre opinion

Postez un commentaire