L'auteur reste maître en son domaine