L'avis de l'Esme Sudria : L'inévitable décalage culturel