Le bi-G5 victime de son succès