Le Conseil national du numérique affiche ses trois chantiers prioritaires

Le Conseil national du numérique affiche ses trois chantiers prioritaires
 

Mis en place depuis six mois, le CNNum veut désormais être moteur sur les dossiers de la compétitivité numérique, de l'open data et de l'e-éducation.

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • fb314
    fb314     

    apprend-on mieux à compter avec un ordinateur qu'avec une calculette ? Apprend-on mieux à conduire avec une ferrari qu'avec une 2C ? J'en doute ...

    On apprend vite et bien quand on est motivé (et qu'il y a une méthode pédagogique sous-jacente). La motivation vient avant tout du rapport entre l'élève et l'enseignant. Un bon enseignant apprécié de ses élèves leur fera apprendre ce qu'il veut, même avec des moyens réduits. Un mauvais enseignant, vous aurez beau lui mettre à disposition une salle de classe numérique avec un tableau blanc interactif, s'il ne sait pas (ou s'il n'a pas envie de) l'exploiter, les résultats ne seront pas là.
    Évidemment, le mieux est encore d'avoir un bon enseignant avec des moyens adaptés ...

    Pour info, je ne suis pas enseignant, mais informaticien ...

  • from26
    from26     

    « de 30 000 à 70 000 offres d'emploi nos pourvues dans les industries du numérique ».

    De plus il y a une erreur dans la phrase, "nos" !

  • MUNCI27102011
    MUNCI27102011     

    Au sujet de : « de 30 000 à 70 000 offres d'emploi nos pourvues dans les industries du numérique » :

    Le MUNCI a demandé au CNN de bien vouloir s’expliquer sur cette information jugée "fantaisiste" provenant du Syntec Numérique.

    Rappelons en effet que Pôle-emploi dénombre actuellement plus de 32 000 informaticiens au chômage, soit environ 6.3% de l’ensemble des professionnels du secteur.

    Une rencontre est prévue prochainement avec M. TABAKA.

    A lire : http://munci.org/Emplois-non-pourvus-le-Syntec-Numerique-induit-en-erreur-le-Conseil-National-du-Numerique

Votre réponse
Postez un commentaire