Le marché de la musique en baisse, les abonnements en forte hausse

Le marché de la musique en baisse, les abonnements en forte hausse
 

La croissance du marché numérique n'a pas compensé la baisse des ventes de musique sur support physique au premier semestre 2011. Globalement, le secteur recule de 5,7 % par rapport aux six premiers mois de 2010.

Votre opinion

Postez un commentaire

11 opinions
  • je pleure pour eux
    je pleure pour eux     

    allez au diable je doit aller acheter mes 1 kg de pâte pour le mois je peu rien acheter d'autre !!! vous avoir compris majors de mer*** ? vous qui êtes bourré de pognon à en vomir (artiste compris qui touche des royalties des dizaine d'année après de quoi rendre jaloux les plombiers et autre)merde à vos chiffres indes cent vive mégaupload et autre les robins des bois je préfère les payer eux 200 ? licence à vie vous avoir compris ? rentabiliser en 1 jours ??? (dizaine de mkv hd de 10 go et des centaine de mp3)si on veut !!! jamais plus un rond pour vous et je doit pas être le seul !!! j'ai pas de boulot et je mange 1 fois par jours sa vous suffit ? mais je me plaint pas d'autre mange 1 fois tout les deux jours et on même pas de toit !!! je me répète aller vous faire encu*** biiiiip ****ù

  • baffu
    baffu     

    Bonjour,
    Franchement, dire que cela pourrait être une licence globale, c'est franchement exagéré. Encore faudrait-il en effet que les artistes musiciens et les musiciens touchent sur ces utilisations, ce qui est loin d'être le cas ou alors, les sommes sont tellement ridicules... Non, les producteurs sont très malheureux, ils préfèrent garder l'argent pour eux et eux seuls. C'est pourquoi ils ne veulent pas d'une vraie licence globale car ils ne veulent rien partager avec les artistes musiciens.

  • ovziqu top
    ovziqu top     

    tout gratuit yes plus un rond pour pascal negre et tout les autres yyyyessssssss
    de toute façon télécharger n'est pas du vol c'est que du virtuel bande de malade de majors vous voulez nous faire payer de virtuel ? bande de malade ? du non palpable des 0 et des 1 ? bande de malade ?

  • bipdan
    bipdan     

    Le CD coutait bien moins cher que le vynil ou la cassette, pourtant on n'a vendu plus chere.

    Que dire de la différence de CR entre le CD et le numérique...

    Pour un peu il me ferait pleurer ces pauvres petit producteur avec leur manque a gagner virtuel sur les bénéfice anticipé avec un peu trop d'espoir sur la santé du portefeuille du méchant client voleur qui veut tout gratuit.

  • bipdan
    bipdan     

    Plus de majors, plus d'artistes ?

    Laissez moi rire, j'achete désormais les CDs uniquement en fin de concert de la main a la main a des petit groupes qui valent tous le coup.

    Et j'ai aussi participé a l'autoprod d'un album, en associatif, après le gentil refus d'une grosse major que je ne citerai pas, et qui a clairement admis qu'il ne prendrait pas de risque car le son était pour eux pas dans leur objectif en cours.

    Alors si on se limite aux "artistes" formatté et jetable votre propos est bien évidemment valable.

    Mais si on prend toute la scène des artistes, elle n'est pas vraiment dépendante des majors.

    Et pour la part qui en dépend, c'est justement a cause de contrat trop verouillé accordant la majeur partie des droits a l'ayant droit et non a l'artiste.

    La création pure n'a jamais attendu le producteur frileux pour démarrer et se continuera bien après que celui ci se soit enrhumé.

  • CyrilleNantes
    CyrilleNantes     

    Bonjour,

    Il est vraiment énervant de constater que tous les journalistes et les maisons de disques comparent le CA des ventes physique avec le CA des ventes numériques. Entre un titre qui se télécharge à 0,99 ? le titre soit environ 10-12 ? l'album et les 20 à 25 ? que coute un CD dans un magasin, il y a une énorme différence. Alors, oui le CA global diminue surement, mais il serait intéressant de comparer le volume des ventes (les unités de CD vendues) avec le nombre des téléchargements légaux.

  • Qwertzzz
    Qwertzzz     

    Les maisons de disque on s'en fou... mais c'est quand même grâce à eux que tu peux apprécier les artistes. Ils ont pas tous les moyens de s'auto-produire et de tout gérer eux même :/
    He ouai, plus de majors, plus d'artiste...

    Par contre va quand même bien falloir qu'ils finissent par accepter la régression de vente de CD et qu'ils s'y adaptent.

  • agagahuhu
    agagahuhu     

    En même temps vu que les majors ne sortent plus que des artistes éphémères (enfin pour ceux qui leur font gagner la grosse partie de leur argent), ils cherchent à garder les droits de leurs vieilles poules aussi longtemps de possible.
    Moi ce que je remarque c'est qu'on parle des maisons de disque mais jamais des artistes alors que bon les maisons de disque on s'en fout nous, ce n'est pas eux que nous apprécions.

  • Fred852369741d
    Fred852369741d     

    Comprenez par allongement de la durée des droits voisins... donner par exemple 100ans de copyright à une musique car les majors en profitent à fond.
    Première poule aux oeufs d'or qui donnera des oeufs gratuit l'année prochaine les Beatles ! Eh oui les majors avaient demandé un report des droits à 100ans !
    Si on les écoutait Mozart serait toujours sous copyright

  • Real Mad
    Real Mad     

    "les maisons de disques comptent sur le succès de la Hadopi dans sa lutte contre le piratage", AAAAh AAAH !!!
    AAAAAAAAAAAAAAAhh AAAAAhh

    qu'ils continuent de croire c'est connerie, comme ca on sera tranquille !
    AAAAh AAAH !!!
    AAAAAAAAAAAAAAAhh AAAAAhh

Lire la suite des opinions (11)

Votre réponse
Postez un commentaire