Le MIT en quête du Graal technologique