Le PC domestique doit encore convaincre