Le salarié dans l'entreprise 2.0, un peu de prospective...

Christine Balagué
 
Christine Balagué -

A l'horizon 2025, les sociétés ne ressembleront sans doute pas aux structures que nous connaissons aujourd'hui. Les salariés, tout comme les organisations qui les emploient, doivent se préparer au développement du télétravail, des réseaux sociaux, des téléphones portables, etc.

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • maxmtp
    maxmtp     

    L'utilisation d'outils de communication instantané, ne peut être qu'envisageable que dans une entreprise orientée à 100% dans le service. Si certains employé produisent qui de l'information, qui des produits il n'est pas envisageable de les avoir connecté en permanence de façon à répondre aux sollicitations de leur partenaire de travail. Certaines taches nécessitent de mobiliser notre cerveau et une attention soutenue afin de réaliser un document, un produit. Par ailleurs le fait d'écrire que: "tout salarié lance, quand il le désire, un groupe de discussion" me semble plus tenir de la rhétorique que de la réalité. Cela suppose que nous avons des salariés qui sont tous disponible pour répondre à une sollicitation qui peut intervenir à tous moments. Soit ils ne font rien de leur journée, soit nous avons affaire à des salariés super intelligent et capable de basculer d'un sujet à un autre très rapidement sans que cela ne gêne leur tache quotidienne. Ou alors nous n'aurons que des réponses superficielles à des questions sans que les impacts liées à ces discussions soient bien identifié. Nous aurons des suiveurs et pas des leaders et la boite sera à la merci d'un concurrent capable de réfléchir autrement, différemment plus profondément.

Votre réponse
Postez un commentaire