Le suicide d'un technicien travaillant pour Euriware reconnu comme "accident du travail"

Le suicide d'un technicien travaillant pour Euriware reconnu comme
 

Un an après les faits, le suicide d'un salarié travaillant pour un sous-traitant d'Euriware, la filiale informatique d'Areva, a été reconnu comme "accident du travail" par la Caisse primaire d'assurance maladie (CPAM) de la Manche.

Votre opinion

Postez un commentaire