Le temps des applications mobiles natives est déjà compté