L'emprise sur les SI de la loi Informatique et libertés

La Cour de cassation a retenu contre la société Turbomeca, au titre de la nouvelle loi Informatique et libertés, une déclaration tardive des traitements de données personnelles auprès de la Cnil et le défaut d'information de ses salariés.

Votre opinion

Postez un commentaire