Les assembleurs sous pression

Pertes de parts de marché, liquidations judiciaires en série, les assembleurs français ne sont pas à la fête. Une compétition plus dure sur un marché plus mature les pousse à évoluer. Mais certains s'interrogent sur les pratiques commerciales qui rendent acrobatique l'approvisionnement des composants.

Votre opinion

Postez un commentaire