Les correspondants informatique et libertés veulent plus de reconnaissance

Les correspondants informatique et libertés veulent plus de reconnaissance
 

Essentielle pour la protection des données, cette fonction ne figure pas encore dans les référentiels métier existants.

Votre opinion

Postez un commentaire