Les débuts timides des réseaux maillés