Les entreprises ignorent la valeur de leurs applications

Le patrimoine applicatif reste un actif méconnu pour 64 % des DSI français. Le Cigref et l'école de commerce Insead planchent sur des méthodes d'évaluation.

Votre opinion

Postez un commentaire