Les entreprises prennent les risques informatiques un peu trop à la légère

Les groupes français ne protègent pas assez leur système d'information