Les experts critiquent le projet de cyber-riposte du Pentagone

Mis à jour le
Les experts critiquent le projet de cyber-riposte du Pentagone
 

La Défense américaine voudrait assimiler certaines attaques informatiques à des actes de guerre. Un fort moyen de dissuasion, mais pas exempt de dérives.

Votre opinion

Postez un commentaire

12 opinions
  • blablabla5482
    blablabla5482     

    As-tu lu l'article ? Comment prouver tout ça ? Comment vérifier aussi que les preuves n'ont pas été modifiés ou créés ?

  • rytye5578978414844
    rytye5578978414844     

    La troisième guerre mondial est très bientôt.
    Mais ça m'étonnerais que cette loi rentre en vigeur.

  • guerrelatente
    guerrelatente     

    Malheureusement, en plus d'avoir un prétexte virtuel pour frapper n'importe qui à tous moments, les USA montre le mauvais exemple.

    En effet, en légitiment ce type d'ecuse, ils ouvrent la voie aux autres.

    Ainsi, l'Iran pourrait attaquer la nouvelle Égypte sous ce prétexte cautionnés indirectement par les USA.

    Y a pas à dire, M.Obama n'est pas un président militairement actif, mais il semble bien utiliser du service secret... .

  • Belzébuthàquionapiquélepseudo
    Belzébuthàquionapiquélepseudo     

    de guerre économique, on peut aussi balancer des missiles ?? Après tout, en attaquant l'économie qui est le fondement de nos sociétés capitalistes, on attaque pas là-même la structure vitale du pays...

  • ledv
    ledv     

    Ils n'avaient qu'à sécuriser leur ordi!

  • rezaf0001
    rezaf0001     

    Ben voilà, tout est dit, c'est clair et "Net" !

    +1000 et pas mieux !

  • tyranausor
    tyranausor     

    Les États-Unis exagèrent trop sur les cyber-attaques! On les attaque par voie informatique et ils répondent par la guerre! Seul hic, ils ne peuvent pas savoir d'où vient une attaque et qui l'a faite, et, si on creuse plus la question, il peut s'agir d'un ordinateur infecté et programmer pour lancer une attaque aux États-Unis! Donc, on ne sais pas et eux, je ne pense pas.

  • 123545
    123545     

    Si un espion quelconque volerait de l'info capitale, il le tuerais ou l'emprisonerais...

  • vxcvxcvxdc
    vxcvxcvxdc     

    Je ne comprends pas, où est le problème ?

    Les USA n'ont pas besoins de preuves pour entrer en guerre...

    Il leur suffit d'un prétexte, aussi fallacieux soit il, pour leur donner bonne conscience...

    Et puis comme tous ceux qui ne sont pas avec les USA sont contre eux...

    Eux sont toujours les gentils et tous les autres des ennemis...

    Alors, que le prétexte soit des armes de destruction massive, qu'ils n'ont même pas été capable d'amener sur place depuis, l'un des entrepôts, d'armes Nucléaires, Bactériologiques ou Chimiques en direct des Etats Unis à destination de l'Irak, où que cela soit au niveau informatique, le prétexte n'a pas besoins de preuve.

    Les USA sont la plus grande dictature au monde, mais comme toute dictature démocratique, il leur faut des prétextes, les preuves ne sont pas obligatoire, mais il vaut mieux tout de même en fabriquer, juste histoire de ne pas perdre la face aux yeux du reste du monde.

  • satanic82
    satanic82     

    je suis d'accord avec une riposte mais pas a coup de missile. Il dise seulement que si quelqun ou un état (chine ou Russie) attaque les infrastructures du pays comme le pentagone,nsa,cia,fbi pour obtenir information ou autres tentative de déstabiliser et bien il y aura des conséquence. Si vous vous faite voler chez vous, vous appeler la police bon et bien eux ils vont appeler leur armée pour trouver les coupables c'est tous. Souvent il n'attrape pas le voleur mais quand il en attrape un ben il passe devant le juge. C'est pas parce que un petit hacker francais va tenter de rentrer dans la base de donner du fbi ou autre organisation qu'il vont envoyer leur avions au dessus de paris...C,est une sorte avertissement pour les pays comme la chine et la corée du nord, et si c'est prouver que c'est un pays ou organisation officiel et bien le pays assumeras l'entière responsabilité.

Lire la suite des opinions (12)

Votre réponse
Postez un commentaire