Les jeunes désertent les études d'informatique

Les jeunes désertent les études d'informatique
 

[ En bref ] En 2009, la proportion de jeunes dans les filières des Technologies de l'information et de la communication a baissé, passant de 25 % à 23 %. Paradoxe, les TIC figurent parmi les cinq secteurs ayant recruté le plus d'ingénieurs.

Votre opinion

Postez un commentaire

7 opinions
  • aerg4115
    aerg4115     

    Je suis ingénieur en informatique depuis 2 ans. La dernière année de mes études j'ai reçu des dizaines de propositions de poste avant d'être diplômé et maintenant je gagne 40K? par an. Tous les autres diplômés en informatique que je connais s'en sortent très bien et ne connaissent pas le chômage, surtout les femmes. Vous racontez que des conneries alors que vous n'y connaissez rien. Arrêtez de lire n'importe quoi sur internet, la vérité c'est que ce secteur est mal vu, et donc tout le monde le lynche

  • deadMO5
    deadMO5     

    c'est comme pour les avis "CIAO" : seuls les insatisfaits répondent (évidement personne n'est interessé pour dire que "l'info c'est cool, qu'après pas mal de crises c'est le secteur où la reprise est souvent la plus franche" etc ...).

    Bref je vais pas enguirlander mes collègues du dessus ... juste dire qu'effectivement il y a du stress lors des deadlines (ceci est valable dans bien d'autres domaines techniques), que les salaires mirobolants ont baissé (à l'époque où un PC coutait 2 mois de salaire, tu m'étonnes que les compétences étaient chères).

    Maintenant ca reste un domaine malgré tout attractif et satisfaisant pour bon nombre d'entre nous, informaticiens. Les jeunes démarrent souvent dans le code, les moins jeunes dirigent les jeunes qui arrivent, et les "moins moins jeunes" finissent par gérer le budjet de l'équipe qui s'est formé au cours des années ...

  • Satchboogie
    Satchboogie     

    "Plus de 80 % des ingénieurs de moins de 30 ans interrogés se disent satisfaits par le contenu du travail et l'intérêt des missions exercées."

    Je suis dans une équipe d'ingénieurs et sur 9 personnes 7 ne sont vraiment pas satisfaites : pas d'augmentation de salaire, pas de formation ou il faut attendre plus d'un an, pas de changement de mission (délit de marchandage), une organisation pourrie chez le client, le client délocalise à fond au Maroc ou dans les pays l'est... l'intérêt c'est de pouvoir au moins avoir un travail et un salaire...

  • marredesgogos
    marredesgogos     

    "Plus de 80 % des ingénieurs de moins de 30 ans interrogés se disent satisfaits par le contenu du travail et l'intérêt des missions exercées."

    Hum, c'est c'là oui... tout le monde y croit.

    Trois possibilités :
    . on a pas interrogé des jeunes de SSII
    . les jeunes de SSII sont naïfs et lobotisés (encore que dans les 1eres années, il est vrai que c'est souvent la belle vie pour eux...)
    . l'enquête est bidon

    Faut dire aussi que la question est tordue, en général tout le monde apprécie relativement son travail et se dit "heureux"... ca n'empêche pas que les autres indicateurs (conditions de travail, stress, salaires, formation, grh...etc) puissent être mauvais, ce qui est d'ailleurs très souvent le cas.

  • ex_altran
    ex_altran     

    80 % de satisfait chez le smoins de 30 ans??
    d ou sort ce chiffre ?

    Sachant qu un informaticien n a en general pas d autre choix que de travailler en SSII, c est quand meme surprenant d avoir 80% de satisfait chez le smarchand de viandes

    et d ailleurs pourquoi n avoir sonde que les moins de 30 ans ?
    peut etre parce que les autres ont plus de recul ?

    Franchement, j espere bien que mon fils ne fera pas des etudes d informatique. l info c est lavenir ... pour les indiens

  • Christian06100
    Christian06100     

    Entièrement d'accord avec toi. Par ailleurs, les salaires sont en chute libre. Alors que, en 1985, un bachelier commençait avec un salaire de 20000 F par mois, aujourd'hui, un bac+5 commence avec un salaire à peine supérieur au smic.
    La valeur travail a bien chutée dans l'informatique!

  • Alain33320
    Alain33320     

    Les conseillers d'orientation savent maintenant que les jeunes informaticiens sont considérés par les entreprises comme des sportifs de haut niveau dont il faut absolument se débarrasser avant qu'ils aient 35 ans ! Qui a envie de se faire jeter ainsi ? Qui envisage avec sérénité une reconversion forcée ?

Votre réponse
Postez un commentaire