Les obstacles à la 3G sont plutôt d'ordre budgétaire

Les constructeurs, Ericsson en tête, ne veulent pas entendre parler de retards liés à des problèmes techniques. Si la 3G ne démarre que très lentement, c'est plutôt à cause du niveau d'endettement des opérateurs européens qui ne sont pas pressés pour lancer leurs services ad hoc.

Votre opinion

Postez un commentaire