Les participations high-tech de l'État sous les projecteurs

L'État cède ses 15,7 % de Dassault Systèmes. Bruxelles contrôle les aides à Bull et France Télécom.