Les salariés de France Télécom broient du noir

Les salariés de France Télécom broient du noir
 

Selon un sondage effectué par les syndicats CFE-CGC et SUD, 66 % des effectifs sont stressés et 15 % en situation de grande détresse. La direction s'efforce d'arrondir les angles.

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • stress
    stress     

    Votre expérience m'intéresse. Pourriez-vous me contacter
    annemarie.minella@hotmail.fr
    Merci

  • licencié
    licencié     

    Apres 7 ans au 1014 j'ai craqué...La médecine du travail m'a alors déclaré inapte à répondre au téléphone et a demandé un reclassement dans un autre service.
    Ma direction n'a rien voulu savoir et j'ai alors fait appel a un avocat.
    Un licenciement a l'amiable m'a alors été proposé et j'ai touché 15000 euros en plus des indemnités contre mon silence (interdiction d'en parler et de divulguer un dossier tres compromettant pour FT)
    J'ai accepté car j'étais harcelé par certains de mes supérieurs depuis plusieurs années et aujourd'hui je suis chomeur, merci France Telecom :'(

  • clement25000
    clement25000     

    Depuis que France Telecom s'est "privatisé", la situation des salariés est de plus en plus préocupante, car il savent que pour être compétitif, il faut licencier, et quand on a un crédit pour une maison et qu'on peut se retrouver dans la rue à tout moment, ca ne doit pas être simple psychologiquement.

    Le public retrouve le privé sur ce point: Avoir peur de l'avenir car incontrolable...

  • paul502
    paul502     

    Je suppose que ce probléme chez France Télécom n'est que la partie immergée de l'iceberg.

    ça doit être similaires dans le sautres entreprises de commnucations ainsi que dans les sociétés de services informatique ou la pression est énorme.

    Les 35 heures et les heures supplémentaires payées sont de l'utopie dans ces sociétés.

    J'ai ainsi travaillé chez un opérateur téléphonique à Velizy 2.
    Le temps était plus des 60 heures que des 35. 35 heures payés évidement?
    Cette société passe par des entreprises de sous-traitance en cascade pour diluer les problémes.

    Déja rendre obligatoire des pointeuses dans ces sociétés, remettrait les pendules à l'heure.
    Les heures supplémentaires de Nicolas Sarkozy me font rigoler.
    ça fait longtemps que ces sociétés y font appel sans les payer.

    au lieu de faire denouvelles lois sociales et de licencier els fonctionnaires, il faudrait embaucher des légions d'inpecteurs du travail pour faire respecter les lois existantes.
    serait une bonne chose.

Votre réponse
Postez un commentaire