Les Shadoks pompent, l'INA rame