Les start-up vertes ne connaissent pas la crise

Les start-up vertes ne connaissent pas la crise
 

Les jeunes pousses qui promettent un bénéfice environnemental ont le vent en poupe en ce début d'année. Deux exemples avec Navishare et Effineo.

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • otodidakt
    otodidakt     

    A part faire des profits, l'économie verte a surtout besoin de la recherche pour se développer. Qui cherche à bloquer ce développement ? Les mêmes qui assujetissent les pôles universités-recherche car ils n'ont aucun bénéfice à retirer d'un changement de technologie. L'Europe s'est magistralement planté alors qu'elle était à la pointe de l'innovation en matière de NTIC il y a 15 ans. Faute d'ambition et de souplesse d'esprit.

Votre réponse
Postez un commentaire