Les utilisateurs prêts à payer plus cher pour la 3G