L'interopérabilité, la nouvelle obsession de Microsoft