Linux, comme remède aux coûts des mainframes

Bien qu'atteignant ses quarante ans de carrière, le mainframe ne semble pas près de faire valoir ses droits à la retraite. Depuis deux ans, il apparaît même ragaillardi, ayant trouvé en Linux sa DHEA, son élixir de jouvence.

Votre opinion

Postez un commentaire