L'usage personnel et intensif de l'Internet au travail reste une faute

L'usage personnel et intensif de l'Internet au travail reste une faute
 

La Cour de cassation a cassé une décision favorable à un salarié licencié pour abus personnel de l'Internet de son entreprise, laquelle n'avait pu démontrer de préjudice.

Votre opinion

Postez un commentaire