MGN, plus infogéreur qu'hébergeur