Microsoft peut mettre ce qu'il veut dans Windows

La Cour européenne a confirmé ses sanctions dans le procès antitrust de Microsoft. La décision est sévère pour l'éditeur, mais elle ne changera pas grand-chose pour l'industrie.

Votre opinion

Postez un commentaire