Microsoft reconnaît que Linux lui pose un (sérieux) problème

Microsoft reconnaît que Linux lui pose un (sérieux) problème
 

Pour la première fois, l'éditeur admet que le système d'exploitation open source est un concurrent sur le segment des postes clients.