Mieux encadrée, la vidéosurveillance se banalise

Pour faciliter son acceptation, on parle désormais de vidéoprotection. Les techniques évoluent grâce, notamment, à des caméras de plus en plus intelligentes. La Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil) veille.

Votre opinion

Postez un commentaire