Moins de 5 % des DSI français se préoccupent des changements organisationnels qu'engendrent leurs futurs projets.