Nortel : les espoirs et... les regrets

L'équipementier parie sur le sans-fil haut débit, les réseaux publics IP et l'entreprise. Mais son p-dg déplore l'abandon des DSLam.

Votre opinion

Postez un commentaire