Oracle insiste, Peoplesoft résiste

Après avoir réévalué le montant de son offre, Oracle se donne onze jours supplémentaires pour reprendre Peoplesoft.