Oracle-Peoplesoft : la fusion est relancée !

Quinze mois et quelques millions de dollars plus tard, la justice américaine rejette l'accusation de monopole.

Votre opinion

Postez un commentaire