Paris soutient le logiciel libre