Patriot Act : vos données lui appartiennent

Les dirigeants hexagonaux voient la loi antiterroriste américaine comme un écran de fumée abritant une veille économique sauvage. Ils perçoivent les offres de cloud des acteurs étatsuniens comme des passe­plats numériques.

Votre opinion

Postez un commentaire