PeopleSoft résiste à ses actionnaires

Votre opinion

Postez un commentaire