Peut-on sécuriser l'open-source ?
 

La désormais célèbre faille Heartbleed soulève à nouveau la question de la fiabilité du code open source. Les partisans de l'ouverture du code, permettant à chacun de rechercher et trouver des failles éventuelles afin de les corriger, s'opposent à ceux de la sécurité par l'obscurité, pour qui un code fermé est un rempart de plus.