Pourquoi les alliances se multiplient dans le cellulaire en Europe