Pourquoi les directions métier doivent s'impliquer dans la sécurité informatique

Une méthode américaine pour répartir la responsabilité du risque