Premiers doutes sur l'approche française du cloud souverain

Premiers doutes sur l'approche française du cloud souverain
 

Kurt Salmon pense que Numergy et Cloudwatt devront dépasser l'argument de la souveraineté des données hébergées et auront du mal à se battre sur les prix.

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • PierrePaperon
    PierrePaperon     

    Un tout petit peu de recul semble nécessaire, non ?
    Servir la soupe d'un cabinet américain qui n'a aucune connaissance de ce que l'on est en train de mettre en place, qui est partie prenante et qui défend le Patriot Act (je vous renvoie vers l'étude néerlandaise des fuites et dangers possibles : http://papers.ssrn.com/sol3/papers.cfm?abstract_id=2181534) est bizarre dans cette grande bataille en cours. Les offres à venir vont apporter tous les éléments de confirmation que "France and Europe are back". Même si cela ne plait pas à tous.
    La Bretagne a fait le bon choix ... au mois de décembre dernier alors que manifestement ils n'ont pas trouvé d'alternatives crédible de Cloud en France ... Cela va changer !
    Et vous connaissez la citation de Churchill :
    "You have enemies? Good. That means you've stood up for something, sometime in your life."
    Belle journée.
    Pierre.
    www.cloudwatt.com

Votre réponse
Postez un commentaire