Quand le salarié devient recruteur

Engagées dans une guerre des talents, les SSII privilégient la cooptation. Un bon moyen de drainer des candidatures de valeur. A condition de ne pas industrialiser la démarche.

Votre opinion

Postez un commentaire