Quand un devis devient audit payant