Renault lance sa révolution numérique

Pour opérer une transformation numérique complète, le constructeur automobile remplace ses trois cents sous-traitants par HP, CSC et Atos Origin. Une infogérance sélective en trois lots sur cinq ans, sans transfert de machines ni de personnel.

Votre opinion

Postez un commentaire